Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Au Cameroun, la moto est le transport de prédilection des denrées alimentaires destinées à la vente. Elle compense l’absence d’un véritable réseau routier dans certaines zones.

A Bafoussam, dans l’ouest, d’étranges motos aux châssis interminables ont fait leur apparition. Elles sillonnent la région. Rallongées et bricolées par leurs propriétaires, elles sont capables d’atteindre des petites exploitations situées dans des lieux reculés et inaccessibles aux véhicules 4 roues.

Chaque jour, elles offrent aux agriculteurs l’opportunité de se rendre dans des lieux de négoce et d’écouler le fruit de leur exploitation pour générer un revenu et éviter le gaspillage des récoltes. A Bayé, village d’agriculteurs, ces motos sont attendues pour transporter bananes, tomates, haricots… jusqu’à Bafoussam située à 15km.

La majorité de ces conducteurs de moto sont fiers de leur réalisation, des motos pouvant atteindre 3 mètres de long, capables de transporter 10 personnes. Ils soignent et customisent ces engins qui leur permettent d’augmenter leur revenu quotidien en transportant plus de personnes et de marchandises : jusqu’à 15.000 francs CFA (22 euros) au lieu des 5.000 francs CFA (7 euros) habituels.

Source :  TV5 Monde