Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

D’après le rapport de la Banque mondiale sur les matières premières agricoles, si les cours de ces dernières se stabilisent, les facteurs de pression à la baisse n’en sont pas moins toujours persistants. Et la banque de citer, entre autres facteurs : les stocks élevés de céréales dont le blé et le riz, des conditions météorologiques favorables dans de grandes régions de production, les tensions commerciales internationales, le faible coût de l’énergie et, enfin, la baisse de la demande de certains produits. L’indice des prix agricoles de la Banque mondiale est en baisse de 2% pour ce troisième trimestre et de 3,3% par rapport à la période correspondante de l’année dernière. Selon les projections de la Banque, les cours devraient baisser de 5% pour l’année 2019 et se stabiliser en 2020.  Outre le blé et le riz, ont légèrement baissé les cours des graines oléagineuses et du cacao. Par contre les cours du robusta, du coton et du caoutchouc naturel ont carrément dégringolé. Enfin, en baisse depuis le début de l’année, l’indice des engrais a encore lâché 4,2% au troisième trimestre.

Source : CommodAfrica