Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

En 2030, la population asiatique représentera 50% de la population mondiale. Elle sera de 4,5 milliards d’hommes, soit une augmentation de 200 millions par rapport à aujourd’hui. Cette augmentation représente un défi alimentaire de taille quand on sait que les superficies agricoles reculent chaque année et que, ce continent, comme le reste de la planète, ne disposera que de 60% des ressources en eau dont il aura besoin si les politiques agricoles devaient rester inchangées. Pour de nombreuses start-up de la région, la solution réside dans l’amélioration des performances de l’alimentation animale, en fait un recyclage des 30% de récoltes perdues par l’adjonction de larves d’insectes. Ce mélange constituerait aussi un excellent fertilisant. La start-up Nutrition Technologies, financée par des fonds singapouriens, va créer la plus grande usine d’Asie du Sud-est qui produira annuellement 18 000 tonnes de nourriture animale à base d’insectes et de fertilisants organiques. La start-up malaisienne Ento va encore plus loin puisqu’elle met au point des plats pour les humains, dont des hamburgers, à base de poudre de criquet. 50 grammes de cette dernière fournirait la ration quotidienne de protéines recommandée pour les humains. Reste à vaincre les réticences des consommateurs. La chose ne serait guère difficile en Asie où dans de nombreux pays, les insectes sont une composante de la street food depuis des siècles.  L’Aie est l’avenir des insectes.

Source : AgFunder