Comprendre les enjeux de l’agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Alors que l’Union européenne procède à des retraits réguliers du marché de produits phytosanitaires, le Brésil fait l’inverse. De janvier à mai 2019, le ministère brésilien de l’agriculture a autorisé à la vente 200 nouveaux produits de traitement. De plus, le ministère justifie les décisions de manière singulière. Son porte-parole justifie sa décision, non par la volonté d’améliorer la  productivité des agriculteurs, mais pour créer plus de concurrence entre les fournisseurs. Cette décision a été accueillie très négativement par les défenseurs de l’environnement et par tout  le secteur de la médecine et de la santé. Tous relèvent que, parmi les dernières autorisations accordées, un quart des produits autorisés sont interdits dans l’Union européenne, beaucoup contenant du glyphosate.

Socopag