Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Aux portes de Paris, une cité maraîchère produira 12 tonnes de fruits et de légumes par an. Il s’agit d’une serre verticale composée de deux tours qui mêlera plusieurs activités axées autour de la production maraîchère. L’ouverture est programmée pour la fin de l’année.

Le chantier a été lancé en janvier dernier. A Romainville (France, Ile de France), un bâtiment composé de deux tours jumelles en verre, reliées entre-elles, est édifié en plein centre-ville, dans le quartier Marcel-Cachin. Douze tonnes de fruits et légumes et quatre tonnes de champignons seront  produites chaque année dans cette serre verticale.

Le bâtiment pourvoira ainsi aux besoins en fruits et en légumes de 200 familles.

La cité maraîchère sera mise en service à la fin de l’année. L’agence Ilimelgo et la mairie de Romainville présentent ce projet sur leur site internet (1).

L’activité maraîchère sera un exemple d’économie circulaire en zone urbaine. Elle est organisée sur le modèle des fermes-usines au Japon (2).  « Pour assurer une production écologique le projet prévoit une ventilation naturelle, la récupération des eaux de pluie et l’utilisation de compost », explique la ville de Romainville.

En conséquence, la tour sera complètement autonome en eau. Le bâtiment produira l’énergie d’origine solaire nécessaire pour chauffer les serres et les déchets seront transformés en compost.

Le sous-sol du bâtiment sera dédié à la production de champignons et les étages seront réservés à la culture de fruits et de légumes. Les plantes pousseront sur un substrat 100 % organique. Ensuite, les récoltes seront vendues dans un kiosque ou consommées dans un restaurant de 50 couverts situé au rez-de-chaussée.

Jusqu’à 12 emplois seront créés. Selon la mairie de Romainville, la priorité sera l’insertion des publics les plus éloignés du monde du travail. « Les personnes recrutées acquerront de nouvelles compétences sur des métiers d’avenir », précise-elle.

Outre l’activité de production, la cité maraîchère « mêlera dans un lieu unique de multiples activités complémentaires, expliquent les porteurs du projet. Des jardins pédagogiques seront créés. Des événements (conférences, tables rondes, rencontres, séminaires…) y seront aussi organisés ». L’ensemble de la population sera ainsi sensibilisé à tout ce qui à trait à l’économie circulaire, au recyclage des matériaux ou encore au développement de la production d’énergie  renouvelable. Pour y parvenir, les services administratifs de la ville de Romainville seront accompagnés par des experts de l’économie sociale et solidaire.

Enfin, la cité maraîchère « sera un centre de ressources pour faire de ‘’Romainville le laboratoire de l’agriculture urbaine’’ », explique la Ville de Romainville, à l’origine de ce projet innovant.

Produire des fruits et des légumes aux portes de Paris n’est pas une nouveauté. Jusque dans les années 1950-1960, de nombreux maraîchers approvisionnaient la capitale en livrant leurs productions dans le quartier des Halles ou en les vendant directement sur les marchés.

La ville de Romainville renoue ainsi avec cette longue tradition maraîchère francilienne en développant une production durable qui allie high-tech et pratiques culturales durables.

Frédéric Hénin

(1)http://ilimelgo.com/fr/projets/tour-maraichere.html
http://www.ville-romainville.fr/1076-tour-maraichere.htm

(2)https://www.willagri.com/2018/12/03/le-japon-mise-sur-les-fermes-usines/