Comprendre les enjeux de l’agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Copyright INRA

Après plusieurs mois de négociations avec les start-up concernées, les administrations des Etats-Unis, le ministère de l’Agriculture (USDA) et la Food and Drug Administration (FDA),  ont donné le feu vert, le 19 novembre, à la commercialisation de viande in vitro issue de cellules souche de bétail ou de volaille. Surtout Washington estime que cette viande artificielle ne nécessite pas de modification des dispositions législatives sur la viande. L’USDA sera en charge de la production et de l’étiquetage de ces produits,  la FDA, elle, surveillera l’amont (collecte des cellules, banques de cellules…).

MB Socopag