Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Louis Dreyfus, un des principaux négociants mondiaux de matières premières agricoles, et ses banques partenaires viennent de réaliser la première opération de négoce agricole utilisant la blockchain. Une première probablement annonciatrice d’un bouleversement du commerce des matières premières. Créée à l’origine pour les besoins du bitcoin, la blockchain devrait offrir aux négociants de produits agricoles une plateforme d’échanges plus rapide, plus sûre et plus économique pour dénouer les opérations commerciales. Les négociants en pétrole et énergie ont ouvert la voie. LDC et un groupe chinois conseillés par ING, la Société générale et ABN Amro ont aussi utilisé une plateforme blockchain pour la vente de 600 000 tonnes de soja à la Chine en décembre dernier. La blockchain allège considérablement le fastidieux travail d’envoi de contrats, de lettres de crédit, d’inspection et autres échanges de mail. Le temps consacré à ces formalités est réduit de 80% par la blockchain.

Source : ft.com